Coffret à lettres de Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coffret à lettres de Rose

Message  Invité le Mar 16 Aoû - 11:31

Expéditeur : Blackthunder
Date d'envoi : 16/08/2011 - 11:20:41
Titre : Mon amour
Bonjour mon ange,

Je sais que je ne suis pas présent ces temps-ci, que je ne suis pas non plus un Amant parfait, je ne sais même pas ce que tu fais de tes journée et tu ne sais pas ce que je fais des miennes ... j'ai à coeur de me racheter, ça fait longtemps que nous n'avons pas eu une journéevoir une soirée pour nous deux, et je veux remédier à ça ... Mon coeur tu es tout pour moi et je me rends compte que cela fait des mois que je ne te l'ai pas montré.

Je ne sais même pas si tu as toujours envie de m'épouser ... si tu me répondais par la négative, ça ne me surprendrai pas, vu ma prestation de petit ami ces derniers temps ... Mais n'ayant pas envie de te perdre, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour te garder près de moi si ce n'est pas trop tard. Je t'aime mon amour et pour rien au monde je ne voudrais te voir loin de moi.

Dis moi si tu as une soirée où tu n'es pas de garde pendant la semaine, je m'occuperai de tout, et surtout si ce n'est pas trop tard ... mon amour, je t'aime plus que tout et je veux être l'homme qui vieillira à tes côtés, tu me manques affreusement ... et si tu me manques, c'est entièrement ma faute ... A très bientôt j'espère.

Tendrement,
Black

Black...

Que tu sois ici ou ailleurs j'ai l'impression que ça ne change rien au fait que je ne te voies pas et que je suis seule. Lorsque je rentre tu n'es pas là. Je m'endors dans un lit désespérément vide de toi, dans des draps glacés et je rêve. Je rêve de ta présence, de tes bras autour de ma taille qui me réchauffent et me protègent. Mais lorsque je me réveille je suis toujours seule et je ne peux que caresser l'illusion de ta chevelure flamboyante versant quelques larmes en ton nom, m'épuisant un peu plus sur le rivage de ton absence.

Les vents me portent de doux souvenirs et de fugaces odeurs familières sans jamais ne me laisser aucun répit. Je brûle toujours pour toi, la flamme de mon amour n'a jamais faiblit ni faillit, et même parfois j'ai crû défaillir tant je m'en consumais. J'ai besoin de toi pour vivre pleinement, de la douceur de ta peau pour retrouver ma sérénité, du goût sucré de tes lèvres pour parvenir à sourire, de la chaleur de ton corps pour y échouer mon désir et oser défaillir. De ta joie de vivre pour éclairer ma vie, de ta présence pour naviguer avec plus d'aisance sur le fleuve de mes envies, de mes attentes, des promesses d'avenir et des doutes.

Mon coeur se déchire et une main de fer m'oppresse la poitrine dès que mes pensées s'égarent vers toi alors je m'enferme dans mon travail, dans mes dossiers, mes comptes mais rien n'y fait. Tout me raccroche à toi et je t'ai dans la tête en permanence. C'est douloureux de vivre ainsi, mais je suis incapable de t'oublier, incapable de vouloir quelqu'un d'autre que toi et incapable de t'éloigner de mon coeur. Je n'ai pu que regarder sans rien pouvoir y faire l'homme que j'aime disparaître de ma vie.

On a si souvent été séparés, dis moi comment pourrais-je croire que cette fois ce sera différent ? Comment être sure que plus rien ne nous séparera, que tu seras là plus souvent, que je te verrai enfin et que plus jamais je n'aurai à souffrir de ton absence ? Je ne sais plus quoi penser ni si te voir est une très bonne idée. Je ne veux plus avoir mal...

Mais parce que tu me manques je me libérerai pour toi. Ce soir je ne suis pas de garde. Dis moi où et quand, et je serai là...

Prends soin de toi.

Rose

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coffret à lettres de Rose

Message  Invité le Dim 28 Aoû - 19:04

Expéditeur : Blackthunder d'Erennis
Date d'envoi : 28/08/2011 - 09:02:31
Titre : Le coeur lourd
*se réveil et sort de se lit froid les yeux ouverts depuis un bon moment sans avoir trouver long sommeil ... puis dépose quelques mot sur un papier pour son aimée de garde ce soir ...*

Mon amour,

je ... *rature* ... ne sais pas comment te dire tout ça ... voilà maintenant des mois que tu es de gardes presque tout les soir et certes je m'en accomode ... j'ai même ... *rature encore .... c'est qu'il est pas doué ce matin* ... j'ai même fai l'idiot en ayant cru te perdre à cause de mon absence au près de toi ... Mais aujourd'hui, c'est de toi, de moi, de nous qu'il s'agit. En effet, déjà que je ne dors plus ou peu avec toi, il va falloir que je me contente de toi une fois tous les 36 du mois et qui plus est 1h voir surement moinsparce que je sais que pendant ce court laps de temps tu seras surbooké et je passerai après tes obligations profesionnelles ce qui ma foi, est normal. J...*rature encore une mais cette fois l'encre est aussi brouillée par une larme tombé sur le parchemin*

Je ne peux pas continuer à écrire ... il faut que je te vois mon amour ... seul ton visage me donnera le sourire et la force de te dire tout ce que j'ai sur le coeur et dans la tête. je t'aime de tout mon coeur mon bel amour, toi qui est mon ange, ma vie, ma raison d'être. je n'ai d'yeux que pour toi mon amour, mais la mes yeux ne te vois pas peu ou plus ... je suis perdu, j'ère comme un enfant perdu, sans la chaleur de ses parents, dans des rues trop sombres pour le rassurer et le raisonner ... je viens de me rendre compte que plus qu'une compagne, tu es la femme dont j'ai besoin prêt de moi, tu me guides quand je me perds, m'éclair quand je ne vois pas, me pousse quand je n'avance pas, me freine quand je vais trop vite, me relève quand je tombe, m'attend quand je ne te suis pas ... Sans toi cette vie qui fait de moi ce que je suis aujourd'hui serait certainement pas la même voir même inexistante ... Ton premier regard, ton premier sourire, à son réchauffer mon coeur et mon esprit pendant cette fraiche journée de décembre 1458 à mortagne ... notre seconde rencontre dans la taverne à Montmirail, chose innespérée pour moi, soit dit en passant, m'a fait sourire pour la première fois depuis des semaines, mes yeux on retrouvé ce si doux visage qui irradié mon être d'une chaleur réconfortante dans cette aride journée d'hiver ... ce jours j'ai su que je ne voulais pas te perdre, mais ma timidité en a décidé autrement ... Et puis, il y a eu ce bel après midi dans les bains de Montmirails. Où j'ai eu le courage de vous rejoindre, vous, 4 foufous mais surtout toi, ma belle brune, me bendant les yeux pour jouer à collin maillard dans des accoutrements plus que précaires, digne des fresques de l'antiquité. Notre histoire commence certainement là ... Mais elle se confirme, quand, le 7 janvier 1459 toi, et non mes amis présents à MM m'offre une épaule, pour m'écouter, me rassurer et prendre soin de moi, qui malgré des sourires angeoleurs en à gros sur la patate ... malgré mon côté fort, "regardez moi tout va bien" se sentez mal d'abandonner un enfant. Mais tes bras et ton grand coeur ont eu raison de ma carapace ... Cette histoire s'officialisera le 10 janvier 1459, jours du pire des départs. Si je devais résumer cette soirée ... un "tout" ... Un réveil, un repas, une promesse, un sourire, un bal, une danse, un amour naissant, un rayon dans ma vie, un baiser, un départ, un coeur lourd ..... Pour rien au monde je n'oublierai ça ... ces moments qui font que toi, et personne d'autre n'aient le droit d'entrer dans ma vie, notre vie ... tu es seule maitresse de mon coeur toi seul peu le faire battre ou l'arrêter. Je t'aime mon amour, plus que toi et tu es seule personne à avoir droit de vie ou de mort sur moi ... sans le savoir ni le vouloir ... mais tu l'as ...

Voilà maintenant presque 8 mois que je partage un amour sans faille avec toi ... un de ses amour comme celui que me racontait ma mère avant que je m'endorme ... avec des fins telle que ça "ils vécurent heureux, et eurent beaucoups d'enfants" mais ... je me rends compte qu'aujourd'hui cette phrase n'est qu'ineptie ... moi pour vivre heureux, un enfant me suffit, si j'en ai dix mais que je ne te vois que peu ... je ne serai pas heureux, même avec beaucoup d'enfant ... alors je profiterai de toi avant de penser à avoir des enfants ... aujourd'hui mon coeur saigne, me tire vers le bas, m'empêche d'avancer voulant me faire faillir et trébucher à chaque pas en avant ... seul toi peu m'aider mon ange, j'ai besoin de toi, de ton sourire, de ta voix qui me fera sortir de cette surditié affreuse dans laquelle je vie en ce moment ... même le marché de Reims est fade et aphonne à mes yeux ... je te veux mon amour, j'ai besoin de toi près de moi ... mais je sais que ce n'est plus possible aujourd'hui ... je t'aime et je vais te laisser tranquille tu auras certainement autre chose à faire que lire une lettre affreuse ce soir ...

à toi mon amour, celle qui hante mes jours et mes nuits, celle que j'aime et qui pour rien au monde ne quittera mon coeur... Je t'aime, toi, Rosalys Petrova.

Black

PS : Ma petite chose fragile, n'oublie pas que pour toi, je serai prêt à tout, il suffit simplement de me le demander, je t'aime de tout mon coeur. Sans hésiter, je peux dire qu'aujourd'hui tu es la seul femme de ma vie, la seule que je veuille à mes côtés et dans mes bras. Je t'aime ! Je t'aime ! Je t'aime ! Je t'aime ! Je t'aime ! Je t'aime ! Je t'aime ! Je t'aime ! ... désolé je fais une cure ... j'en ai besoin ...

(j'ai été obligé de le dire à Black, il s'inquiétait pour rien ...)

Mon amour,

Je viens de quitter la prévôté. J'y ai déposé un unique rapport. J'ai donné les clés de la mairie à Nord et je sais qu'elle est entre de bonnes mains à présent. Ce soir, pas de garde, je me glisserai sous les draps et me collerai à toi pour toute la nuit. Je ne sais plus si je te l'ai déjà dit mais ils n'ont plus besoin de moi à la maréchaussée pour patrouiller sur les remparts. Alors à la place je prenais chaque jour le travail des miliciens et gardais un semblant de vie de maréchal. A présent c'est Nord qui s'occupe de trouver un milicien donc si tu m'as bien suivie, je ne travaillerai plus de nuit. Bon d'accord, dès que Coxy m'appellera en renfort je devrais y retourner, ou si ma GM doit aller au front... là je ne sais pas trop, tu crois qu'il enverraient une nourrice combattre ? Hum... non je crois que mon poste de Sergent maréchal me permettrait de rester ici nourrice ou pas. Alors mon amour, toutes mes nuits ne seront plus qu'à toi et à toi seul.

Ensuite, non je ne serais pas surbookée durant notre heure puisqu'elle est uniquement réservée pour toi ! Tout le reste, je le ferai avant au plus possible pour que tu m'aies toute entière à ta disposition. Tu ne passes pas après mes obligations professionnelles, peut importe les rapports, les dossiers ou autre, tu es la seule chose qui compte dans ma vie. Tu es tout pour moi et sans toi ma vie n'a plu ni sens, ni couleur, ni raison d'être. Sans toi les jours sont fades et amer et je ne pense qu'à une chose, te retrouver pour être dans tes bras. Sans toi, je n'ai plus que mes larmes pour pleurer et un lit pour me laisser dépérir...

Je voudrais de tout mon coeur que tu sois heureux à Reims avec moi mais je me rends bien compte que ce n'est pas le cas. Je sais que c'est de ma faute et même si je veux te donner plus qu'une petite heure... Je ne peux pas... Chéri... Qu'est ce que tu veux faire ? Tu veux partir ? Quoi que tu fasses, quoi que tu choisisses pour ton avenir, pour notre avenir... J'accepterai ton choix parce que je ne vis que pour voir un sourire sur ton visage, que pour te rendre heureux... Mais je n'y arrive pas. Tu souffres par ma faute et je n'y peux rien changer...

Je te veux mon amour... tu n'imagines pas à quel point... Dis moi ce que l'on va devenir... J'ai besoin de toi autant que tu as besoin de moi. Pour les enfants tu as raison, ça ne sert à rien d'en avoir des tas si nous n'avons pas de temps pour nous.

Mon amour, je t'aime plus que tout au monde, et jamais je n'aimerai personne d'autre que toi, tu es l'homme de ma vie, je t'aime !

Rose

PS : Mon ange, je sais tout ce que tu endures pour moi et j'aimerai te rendre les choses plus faciles, mais je ne vois pas comment, tu as une idée ? Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour être près de toi même juste quelques instants. J'ai l'impression que je n'ai jamais autant pleuré pour quelqu'un, que je n'avais jamais aimé quelqu'un aussi fort. Je t'aime plus que tout, je t'aime et je veux t'aimer encore et encore !!! Je t'aime !!!

(désolée j'ai oublié de prévenir Rose pour qu'elle prévienne Black :s)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum